Información Política

Entrevista a Carreño por Le Monde sobre elecciones

Posted in Uncategorized by Asesor Político on julio 17, 2010

Au Mexique, le PRI sort renforcé par les élections locales

AUTEUR: Frédéric Saliba

On Wednesday 7th July 2010, @JoseCarreno said:

Para quienes hablan francés, va un reportaje en en Le Monde donde me entrevistan por las elecciones.

Nous sommes la première force politique du pays “, s’est félicitée Beatriz Paredes, présidente du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI, centre), à l’annonce des résultats partiels des élections municipales et régionales du dimanche 4 juillet.

L’ancien parti hégémonique, qui a gouverné le Mexique de 1929 à 2000, devrait remporter neuf des douze postes de gouverneur en jeu, mais perdrait deux bastions historiques.

Selon les estimations, le PRI évincerait ses rivaux dans trois Etats et en conserverait six sur les neuf qu’il détenait. Il aurait également remporté la plupart des élections de maires et de députés locaux, organisées dimanche dans 14 des 31 Etats mexicains.

De quoi augurer son retour à la présidence de la République dans deux ans ? ” Ce n’est plus si sûr, répond José Luis Reyna, politologue au Colegio de Mexico. Le PRI s’attendait à une large victoire comme pour les législatives de 2009. Mais il va perdre deux, voire trois Etats très peuplés qu’il gouvernait jusqu’ici. ” Oaxaca (sud-ouest), Puebla (centre) et Sinaloa (nord-ouest) auraient été remportés par la coalition entre le Parti d’action nationale (PAN, droite) du président Felipe Calderon et le Parti de la révolution démocratique (PRD, gauche).

Pour M. Reyna, ” ces alliances critiquées entre l’eau et l’huile ont fonctionné pour écarter le PRI du pouvoir “. Un vote sanction contre les successeurs des deux gouverneurs les plus contestés du PRI, Ulises Ruiz (Oaxaca) et Mario Marin (Puebla). ” Nous ne sommes plus disposés à être le quatrième Etat le plus corrompu du pays “, a déclaré Rafael Moreno Valle, donné gagnant à Puebla. Quant à Ulises Ruiz, son mandat était entaché de soupçons de fraude électorale et de répression violente contre des mobilisations sociales.

” Les électeurs ont sanctionné les pratiques de l’ancien PRI, comme l’achat de votes, la corruption ou le clientélisme. Le PAN et le PRD y avaient aussi recours dans les Etats qu’ils ont perdus “, commente José Carreño Carlon, analyste politique à l’Université Iberoamericana, tout en précisant que six Etats ont ainsi changé de majorité.

Favori pour la présidentielle

Autre surprise : le déroulement plutôt calme du scrutin, qui a contrasté avec les violences enregistrées lors de la campagne électorale. En revanche, le taux d’abstention a battu des records dans les Etats du Nord, dont celui de Tamaulipas (78 %), haut lieu du narcotrafic et de la guerre du gouvernement contre les cartels de la drogue.

” Ce climat d’insécurité profite au PRI, qui a une réputation de contrôle du crime organisé, souligne M. Carreño Carlon. Mais le PRI devra rompre avec ses vieilles pratiques d’impunité pour gagner les prochaines élections. ” En 2011, des élections seront organisées pour le poste de cinq gouverneurs, dont celui de l’Etat de Mexico, bastion électoral du PRI.

Des alliances ” droite-gauche ” sont-elles à prévoir ? ” Les dirigeants du PAN et du PRD le souhaitent, mais elles vont être difficiles à tenir et ne dureront pas jusqu’à la présidentielle de 2012 “, estime Alfredo Islas, politologue à l’Institut technologique de Monterrey. Et José Luis Reyna de conclure : ” Le PRI se pose toujours en favori, mais devra affronter un rapport de forces plus équilibré qu’hier. ”

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: